Journée d’étude doctorale Histoire du Genre : sphère publique, sphère privée, mardi 28 mai 2019

Présentation

Née de la volonté de créer un espace de rencontre et d’échanges pour les doctorant.e.s qui intègrent le genre dans leur travail de recherche, la journée d’études “Le Genre en Histoire” arrive cette année à sa troisième édition. Ce rendez-vous est organisé par le groupe Genre du CRH à l’EHESS et coordonné par Suzanne Rochefort (CRH) et Sofia Zuccoli (U-Pec-LIS).

La thématique proposée, “sphère privée et sphère publique”, invite à réinterroger, au sein de différentes périodes et aires culturelles, les oppositions traditionnelles entre le foyer domestique et l’espace public du point de vue du genre. Les phénomènes de politisation du privé, la place des émotions et des croyances dans la sphère publique ou encore l’influence des stéréotypes genrés dans la construction des milieux professionnels incitent à étudier les dynamiques complexes entre deux espaces trop simplement opposés. En quoi le genre a-t-il un rôle dans ces reconfigurations ? Quelles sont les interactions entre les normes de ces deux dimensions et la construction des différences de genre ?

Programme

9h : Accueil et introduction

9h15 : Amélie Puche (Université d’Artois, CREHS) : « Interactions sphère privée, sphère publique et recomposition de l’enseignement secondaire féminin en France (1880-1924) »
Discutante : Rebecca Rogers (Paris Descartes, Cerlis)

10h15 : Elsa Neuville (Université Lyon 2, Larhra) : « Les crèches sauvages dans les « années 1968 » : repenser une institution-frontière entre sphère publique et sphère privée »
Discutante : Fanny Gallot (Université Paris-Est Créteil, CRHEC)

11h15 : Pause café

11h30 : Ana Bordenave (Paris 8, LEGS et Université de Lille, CEAC) : « De l’expression personnelle à l’expression collective et inversement : les ateliers Super-8 de Klonaris/Thomadaki, espace de politisation du regard dans les années 1980 »
Discutante : Fanny Gallot (Université Paris-Est Créteil, CRHEC)

12h30-13h45 : Pause déjeuner

13h45 : Flora Lafforgue (Paris 1, HiCSA) : « Dresser les corps par l’image : injonctions publiques, souffrances privées. Enjeux visuels de l’émancipation corporelle dans le féminisme latino-américain contemporain »
Discutant : Camilo Leon Quijano (EHESS, CEMS)

14h45-15h : Pause-café

15h : Guillaume Lancereau (EHESS, CRH) : « L’historiographie à l’épreuve du genre : virilisme méthodologique et modes d’infériorisation savante dans la discipline historique de la Troisième République »
Discutant : Etienne Anheim (EHESS, CRH)

16h : Emmanuel Re (EHESS, CRH et Paris Sorbonne, EUR’ORBEM) : « Quand écrire c’est faire. Écrire pour se construire ».
Discutante : Nancy L. Green (EHESS, CRH)

Lieu

EHESS (Salle M. & D. Lombard), 28 mai 2019
96, boulevard Raspail
75006 Paris


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.