Programme du colloque « Les sens dans la construction des genres » (Paris-3), 30 et 31 mars 2018.

Programme : Les Sens dans la Construction des Genres, XVIe-XVIIIe siècles

 

Maison de la Recherche, 4, rue des Irlandais

30 et 31 mars 2018

 

Vendredi  30 mars

 9h15 : Accueil des participants

9h30-9h45 : Mots d’accueil (les organisatrices : Isabelle Bour, Claire Boulard, Armel Dubois-Nayt, Aurélie Lentsch-Griffin, Anne-Marie Miller-Blaise)

9h45-11h00 : Querelles, désirs et renversements (1) (présidence Eliane Viennot, Université de  Saint-Etienne)

 Tatiana Clavier (Université de La Rochelle): « Faiblesses masculines et peur du renversement des pouvoirs : des hommes asservis par leurs sens ou « embabouinés » par les femmes ? Le traitement de l’amour et du désir hétérosexuels dans quelques succès éditoriaux de la Querelle au XVIe siècle. »

 Armel Dubois-Nayt (Université Versailles-Saint-Quentin): « L’usage des sens dans deux diptyques de la querelle anglaise (1540-1589)»

11h00-11h30 : pause café

11h30 – 12h45 :  Querelle(s), désirs et renversements (2) (présidence : Anne-Marie Miller-Blaise Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

Lucy Hinnie (University of Edinburgh) : « Negotiating the Querelle des Femmes in the Banatyne MS.

Aurélie Lentsch-Griffin (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : « Taste and Touch as Means of Coercion in the Taming of the Shrew »

 

13h00-14h30 Déjeuner sur place

 

14h30 – 15h45 Sens et anatomie de l’écriture (présidence : Guyonne Leduc, Université de Lille)

Emilie Piat (Université Libre de Bruxelles) : « Des humeurs au sens de l’humour : le triomphe des ‘Female Wits’ »

Anne Bandry-Scubbi (Université de Strasbourg): « Les sens et le genre dans un corpus de romans britanniques 1748-1834 »

 

15h45 – 16h15 pause café

 

16h15 – 17h15 : Conférence plénière : Andrew Hiscock (Bangor University) « ‘yet not past sense’: the poetry and prose of Walter Ralegh and Mary Wroth and the pleasure principles of the body ». (Présidence : Christine Sukic, Université de Reims)

17h15 – 18h15 Des Textualités aux textures féminines : fil d’Ariane ou toile arachnéenne ? (présidence : Sandrine Parageau, Université Nanterre)

Présentation par les étudiants en Master de Paris 3, séminaire « Les Objets de la Poésie », sur Tissage et Poésie.

Marie-Claire Barnet  (Durham University): « (Re)voir rouge : de la Dame du Musée Cluny aux murals de Balthutérus de la Villa Médicis »

 

18h15 – 19h00 Airs pour voix et luth – Chantal Schütz (Soprano)

 

19h30 Dîner des participants

 

Samedi 31 mars 

9h30 – 11h15 Les sens dans la vie monastique féminine (présidence : Sophie Houdard, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

Marie-Elisabeth Henneau (Université de Liège) : « Voir, écouter ou goûter Dieu: de l’expérience sensorielle des femmes au couvent face aux discours des théologiens (XVIIe-XVIIIe s.) »

Helena Queiros (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 /Université de Porto): « De la mortification des sens à l’héroïcité monastique : entre représentations du ‘sexe fragile’ et de la ‘femme virile’

Laurence Sterritt (Aix Marseille Université): « S’approprier les sens pour dépasser la clôture: les religieuses anglaises s’inscrivent dans la mission »

 

11h15-11h45 : pause café

  

11h45-13h00 Voix dissidentes (présidence : Claire Gheeraert, Université de Rouen)

Anna Seregina (Russian Academy of Sciences, Moscow): « Women talking religion : female voice and religious instruction in the 17th century English community »

Tatiana Oparina (Russian Academy of Painting, Sculpture and Architecture, Moscow) : « Anne Barnesley (de Remont) : a female voice of dissent in 17th century Russia »

 

13h00-14h30 déjeuner sur place

 

14h30-16h30 Le genre de la voix, le genre de l’ouïe (présidence : Line Cottegnies, Université Paris-Sorbonne / Paris IV)

Anna Stovoga (Institut de l’histoire universelle de l’Académie des sciences russe / Université humanitaire de l’État de la Russie) : « Ecouter une femme galante »

Sarah Nancy (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) : « L’oreille a-t-elle un genre ? »

Pierre Degott (Université de Lorraine) : « De l’opéra à l’oratorio : la distribution de chanteuses dans des rôles masculins fait-elle sens ? »

 

16h30-17h00 : Conclusion et perspectives

 

Affiche Sens Genre


A propos Marion PHILIP

Doctorante contractuelle à Paris IV en co-direction avec l'EHESS, sous la direction de François-Joseph Ruggiu et Sylvie Steinberg mon travail de recherche porte sur les masculinités et la sexualité à Paris sur un large XVIIe siècle. J'étudie l'interaction entre normes et pratiques, ainsi que la nature genrée des relations de pouvoir qui s'installent au sein de la sexualité.

Une réflexion au sujet de « Programme du colloque « Les sens dans la construction des genres » (Paris-3), 30 et 31 mars 2018. »

  1. N’ayant pas réussi à m’inscrire au colloque du 30 et 31 mars 2018, je tenais à vous informer que je serais très intéressée à y être présente, à vous entendre, dans la mesure de mes possibilités d’horaire, plutôt le samedi 31 mars. Je suis historienne, ancienne diplomate, militante féministe avec Simone de Beauvoir à laquelle j’ai consacré six ouvrages (témoignages, doctorat etc.), signataire du Manifeste des 343 femmes sur l’avortement, auteure d’autres ouvrages dont sur Eve Curie, fille cadette de Marie Curie, qui a été l’une des premières femmes à avoir occupé des postes diplomatiques sur des sujets stratégiques alors réservés aux hommes.
    C’est donc avec un très grand intérêt que je viendrai vous écouter et je serai heureuse de relayer vos travaux sur les réseaux sociaux. Avec tous mes vœux de succès pour votre colloque. Bien cordialement, Claudine Monteil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *