Colloque « Sexualité, colonisation, immigration : enjeux et héritages » | 15 février 2019 | MNHI | Paris

https://achac.com/sexe-et-colonies/event/colloque-mnhi-copy/

  • Dates et horaires : Vendredi 15 février 2019, de 9h15 à 18h30
  • Lieu : Musée national de l’histoire de l’immigration
  • Adresse : Palais de la Porte dorée, 293 avenue Daumesnil, 75012 Paris
  • Éditeurs / Partenaires : Musée national de l’histoire de l’immigration ; Éditions La Découverte ; le Cget et la Dilcrah.
  • Spécificités : Présentation de l’exposition Sexe, regards & colonies
  • Modalités d’inscription : Sur réservation auprès de contact@achac.com ; entrée libre dans la limite des places disponibles

L’histoire de la sexualité et de la domination des corps, dans les empires coloniaux européens et aux États-Unis, est devenue un sujet majeur des analyses contemporaines. Avec le phénomène des immigrations, les enjeux de ce passé demeurent, aujourd’hui encore, à l’œuvre dans les sociétés postcoloniales. Les discours politiques et médiatiques autour de l’immigration s’articulent en effet bien souvent en termes de genre et de sexualité pour alimenter les peurs sociales. Dans le même temps, la multiplication des unions mixtes, qui accompagne les migrations postcoloniales, suscite tout à la fois acceptation progressive et crispations xénophobes.

C’est au cœur de ces questions que se situe ce colloque interdisciplinaire qui succède à une première rencontre organisée au Columbia Global Center de Paris au mois de novembre 2018, prenant comme point de départ l’ouvrage Sexe, race & colonies. La domination des corps du XVesiècle à nos jours (La Découverte, 2018). Les quatre tables rondes qui rythmeront la journée du vendredi 15 février 2019 au Musée national de l’histoire de l’immigration (Palais de la Porte Dorée), analyseront ainsi l’impact historique de cet héritage colonial. Près d’une trentaine de spécialistes, de tous les horizons scientifiques et artistiques, croiseront leurs approches et donneront la parole au public à l’issue de chaque session pour ouvrir les débats sur de nouvelles perspectives.

Entrée libre, sur réservation (dans la limite des places disponibles) : contact@achac.com


Programme

9h15 – 9h30 : Mots d’accueil

9h30 – 10h00 : Conférence d’ouverture

Avec Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Gilles Boëtsch, Christelle Taraud et Dominic Thomas

10h00 – 11h30 – Table ronde « Colonisation et sexualités : les spécificités de l’empire colonial français (1830-1960) et regards croisés sur les autres empires coloniaux »

Animée par Pascal Blanchard

Avec Gilles Boëtsch, Catherine Coquery-Vidrovitch, Marcel Dorigny, Amandine Lauro et Olivier Le Cour Grandmaison

11h30 – 13h00 – Table ronde « Morphotypes sexuels et fantasmes populaires : colonisation et postcolonisation »

Animée par Christelle Taraud

Avec Nicolas Bancel, Jephthé Carmil, Arlette Gautier, Sandrine Lemaire et Dominic Thomas

13h00 – 14h30 : Pause déjeuner

14h30 – 16h00 – Table ronde « Genre et sexualité en période postcoloniale et dans la migration : glissements entre discours étatique, discours de l’intime et affaire de famille »

Animée par Nicolas Bancel

Avec Pascal Blanchard, Elsa Dorlin, Yvan Gastaut, Michel Stambolis-Ruhstorfer et Jean-François Staszak

16h00 – 16h15 : Pause

16h15 – 17h45 – Table ronde « Image et imaginaires sur les migrant.e.s et les minorités nationales : regards croisés Europe/États-Unis dans les sociétés postcoloniales »

Animée par Frédéric Callens et Djaouidah Sehili

Avec Marine Bachelot Nguyen, Kamila Bouchemal, Sylvie Chalaye, François Durpaire, Grégoire Fauconnier et Katrin Köppert

17h45 – 18h30 – Bilan de la journée et perspectives / Débat et échanges avec le public

Animé par Gilles Boëtsch et Dominic Thomas

Avec Marc Cheb Sun, Catherine Coquery-Vidrovitch, Frédéric Potier et Dominique Sopo


Intervenants

Marine Bachelot-Nguyen, auteure et metteure en scène. Elle a notamment écrit La place du chien (sitcom canin et postcolonial) et Les ombres et les lèvres (Viêtnam LGBT).

Nicolas Bancel, historien, professeur ordinaire à l’Université de Lausanne (Suisse), faculté des sciences sociales et politiques (ISSUL), codirecteur du Groupe de recherche Achac.

Pascal Blanchard, historien, chercheur LCP/CNRS (France), codirecteur du Groupe de recherche Achac.

Gilles Boëtsch, anthropobiologiste, directeur de recherche émérite au CNRS (France), membre de l’UMI Environnement, Santé, Sociétés à Dakar (Sénégal).

Kamila Bouchemal, docteure en études de genre, chercheure associée à l’INA (France).

Frédéric Callens, chef du service des ressources au sein du Musée national de l’histoire de l’immigration (France).

Jephthé Carmil, doctorant en sociologie à l’Université Paris 7 (France) et artiste, il travaille sur les relations entre l’iconographie postcoloniale et l’art contemporain.

Sylvie Chalaye, anthropologue et historienne, codirectrice de l’Institut de recherche en études théâtrales de l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle (France).

Marc Cheb Sun, auteur et éditorialiste, directeur de dailleursetdici.news.

Catherine Coquery-Vidrovitch, historienne, professeure émérite à l’Université Paris Diderot (France).

Elsa Dorlin, philosophe, professeure de philosophie politique et sociale au département de science politique de l’Université Paris VIII (France).

Marcel Dorigny, maître de conférences en histoire à l’Université de Paris VIII Saint-Denis (France), spécialiste de l’histoire de l’esclavage, de la colonisation et des mouvements indépendantistes et abolitionnistes.

François Durpaire, historien, spécialiste des questions relatives à la diversité culturelle aux États-Unis et en France, et à l’évolution des relations au sein de la mondialisation.

Grégoire Fauconnier, co-auteur de Noir : entre peinture et histoire (Omniscience, 2018), professeur agrégé de géographie, il rédige actuellement une thèse sur la mixité sociale

Yvan Gastaut, historien, maître de conférences à l’Université de Nice, membre de l’Unité de recherches Migrations et société (France).

Arlette Gautier, historienne et sociologue, professeure à l’Université de Bretagne occidentale (France).

Katrin Köppert, théoricienne des médias queer, associée de recherche à l’Université des arts de Berlin (Allemagne).

Amandine Lauro, historienne, chercheure qualifiée au Fonds national de la recherche scientifique à l’Université libre de Bruxelles (Belgique).

Olivier Le Cour Grandmaison, maître de conférences en sciences politiques à l’Université Paris-Saclay Évry-Val-d’Essonne (France).

Sandrine Lemaire, agrégée, docteure en histoire et enseignante en classes préparatoires à Reims France) et vice-présidente du Groupe de recherche Achac.

Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah).

Djaouidah Sehili, maîtresse de conférences HDR en sociologie à l’Université Lumière Lyon 2 – CMW (France).

Dominique Sopo, président de SOS Racisme et professeur de sciences économiques.

Michael Stambolis-Ruhstorfer, docteur en sociologie et études de genre, chercheur à l’Université Bordeaux Montaigne (France).

Jean-François Staszak, géographe, professeur au département géographie et environnement de l’Université de Genève (Suisse).

Christelle Taraud, historienne, enseignante dans les programmes parisiens de Columbia University et de New York University (France), et membre associé du Centre d’Histoire du XIXesiècle (Paris I et IV).

Dominic Thomas, professeur en littérature comparée, directeur du département d’études françaises et francophones à l’Université de Californie de Los Angeles (États-Unis).


Marion PHILIP

Doctorante contractuelle à Paris IV en co-direction avec l'EHESS, sous la direction de François-Joseph Ruggiu et Sylvie Steinberg mon travail de recherche porte sur les masculinités et la sexualité à Paris sur un large XVIIe siècle. J'étudie l'interaction entre normes et pratiques, ainsi que la nature genrée des relations de pouvoir qui s'installent au sein de la sexualité.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search