A propos de la Bibliothèque Marguerite Durand

Hier à 14h s’est tenue une manifestation de soutien à la Bibliothèque Marguerite Durand. Cette bibliothèque réunit un fond important de documents d’histoire des femmes et d’histoire du féminisme.  Elle partage depuis 1989 les locaux de la médiathèque Jean-Pierre Melville. Mais à l’occasion de travaux à venir dans cette dernière le déménagement de la collection Marguerite Durand a été annoncé et c’est la BHVP (Bibliothèque historique de la ville de Paris) qui devrait accueillir le fond.

Pourtant en léguant son propre fond de documentation à la mairie de Paris en 1932 Marguerite Durand souhaitait que la Mairie ouvre le premier « office de documentation féministe » et s’engage à l’entretenir. Le déménagement vers la BHVP suppose qu’une majorité des fonds ne seraient pas stockés sur place mais dans un entrepôt parisien, une gestion matérielle qui entrainerait des délais de communication de 24 à 48h. Tout.e.s habitué.e.s des bibliothèques savent combien les questions de communicabilité jouent sur l’utilisation de ce type de documents. Plus un document est accessible plus il est utilisé. Il faut également souligner le risque de l’invisibilisation de ce fond spécifique à l’histoire des femmes dans ce mouvement de fusion alors même que tout le travail des historien.e.s sur ces questions vise à sortir les femmes de l’invisibilité. Un paradoxe assez flagrant pour être souligné.

Les différentes formes de manifestations auprès de la mairie de Paris restent pour l’instant sans appel.

Pour signer la pétition c’est ici :  

Pour écouter Christine Bard à propos de la BMD c’est ici :


A propos Claire-Lise Gaillard

Doctorante au Centre d'histoire du XIXe siècle Paris 1 Panthéon Sorbonne Thèse sur l'histoire du marché de la rencontre : petites annonces et agences matrimoniales au du XIXe au XXe siècle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.