Programme de l’atelier

Programme provisoire des séances 
• 8 novembre 2017 : Séance 1 : Le concept d’identité et concept de genre.
Comment parler de genre ? Quels termes utiliser ? Le concept d’ « identité » sexuelle, genrée est-il à proscrire ?
Bibliographie :
– Brubaker Rogers et Cooper Frederick, « Beyond “Identity” », Theory and Society, 29-1, 2000, p. 147.
– Goffman Erving, La mise en scène de la vie quotidienne, Paris, Minuit, 1973, vol. 2/.
– Offen Karen, « Le gender est-il une invention américaine? », CLIO. Histoire, femmes et sociétés, 24, 2006, p. 291304.
– Riot-Sarcey Michèle, « L’historiographie française et le concept de “genre” », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 47-4, octobre 2000, p. 805-814.
– Scott Joan, « Genre : Une catégorie utile d’analyse historique », Les Cahiers du GRIF, traduit par Éléni Varikas, 37-1, 1988, p. 125-153.
– Thébaud Françoise, « Genre et histoire en France. Les usages d’un terme et d’une catégorie d’analyse », Hypothèses, 1-8, 2005, p. 267-276.
– Théry Irène et Bonnemère Pascale (éd.), Ce que le genre fait aux personnes, Paris, Éd. de l’École des hautes études en sciences sociales, 2008.
• 13 décembre 2017 : Séance 2  : « Savoirs situés » : Savoirs, Pouvoir et Genre ou Impermanences du « je » 
Présentation Elise LEMENAGER-BERTRAND sur les blacks féministes
• 10 janvier 2018 : Séance 3 : Hiérarchies sociales et genre. 
Comment croiser hiérarchies sociales et genre dans nos études ?
Bibliographie :
– Lemercier Claire et Zalc Claire, Méthodes quantitatives pour l’historien, Paris, La Découverte, 2007. http://www.cairn.info.scd-ezproxy.paris-sorbonne.fr:2048/methodes-quantitatives-pour-l-historien–9782707153401.htm
– Desrosières Alain et Thévenot Laurent, Les catégories socioprofessionnelles, Paris, Éd. La Découverte, 1988.
– Gribaudi Maurizio et Blum Alain, « Des catégories aux liens individuels : l’analyse statistique de l’espace social », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 45-6, 1990, p. 13651402.
• 14 février 2018 : Séance 4 : groupes sexués et histoire du genre. 
Comment faire de l’histoire du genre sur des milieux non-mixtes sans tomber dans l’histoire des femmes ou des hommes ? Groupes de femmes, de jeunes, groupes professionnels …
Bibliographie :
– Bozon Michel, Coulmont Baptiste et Blidon Marianne, « De la sociabilité au genre et à la sexualité. Entretien avec Michel Bozon sur les étapes d’un parcours sociologique »,Genre, sexualité & société, 4, 5 décembre 2010, http://gss.revues.org/1628.
– Heichette Michel, Société, sociabilité, justice : Sablé et son pays au XVIIIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll.« Histoire », 2015.
• 14 mars 2018 : Séance 5 :  Le concept d’agency ou d’agentivité.
Nuancer les rapports de domination grâce au concept d’agency.
Bibliographie :
– Guilhaumou Jacques, « Autour du concept d’agentivité », Rives méditerranéennes, 41, 29 février 2012, p. 25-34.
– Haicault Monique, « Autour d’agency. Un nouveau paradigme pour les recherches de Genre », Rives méditerranéennes, 41, 29 février 2012, p. 11-24.
– Thomas Lynn M., « Historicising Agency », Gender & History, 28-2, 1 août 2016, p. 324-339.
• 11 avril 2018 : Séance 6 : Genre et Travail
Trajectoires et stratégies professionnelles, reconnaissance et légitimité au travail.
Bibliographie :
• 9 mai 2018 : Séance 7 : Corps  et genre
Comment réussir à ne pas désincarner nos études ? Quel est le rôle de l’expérience, des gestes et des pratiques corporelles dans la définition de soi ?
Bibliographie :
– Butler Judith, Ces corps qui comptent: de la matérialité et des limites discursives du sexe, traduit par Charlotte Nordmann, Paris, Éd. Amsterdam, 2009.
– Connell Raewyn, Masculinités: enjeux sociaux de l’hégémonie, Paris, Éd. Amsterdam, 2014.
– Rouch Hélène, Le corps, entre sexe et genre, Paris, l’Harmattan : « Cahiers du CEDREF », 2005.
• 13 juin 2018 : Séance 8 : Genre et émotions
L’objectif de cette séance est de réfléchir aux enjeux méthodologique de l’histoire des émotions en plein essor depuis plusieurs années, et de confronter ce domaine à l’histoire du genre.
Quels sont les biais pour étudier les émotions ? Quelles sont les précautions méthodologiques à adopter en fonction des sources ? Quels termes favoriser ? (émotions, sensations, sentiments ?) Peut-on dégager des spécificités genrées des émotions ?
Bibliographie indicative :
– D. Boquet et P. Nagy (dir.), Le sujet des émotions, Paris, Beauchêne, 2008
– Barbara H. Rosenwein; Worrying about Emotions in History, The American Historical Review, Volume 107, Issue 3, 1 June 2002,
– B. Rosenwein, Emotional Communities in the Early Middle Ages, Cornel University Press, Londres, 2006
– Arlie Russell Hochschild, Le prix des sentiments. Au coeur du travail émotionnel, Paris, La Découverte, coll. « Laboratoire des sciences sociales », 2017, 308 p., traduit de l’anglais (États-Unis) par Salomé Fournet-Fayas et Cécile Thomé